26 juin, 2018

Iguider et El Bakkali étoiles marocaines de la 11e édition

  • © Kirby Lee

La 11e édition du Meeting international Mohammed VI d'athlétisme offrira au public le 13 juillet prochain du spectacle de haute facture avec notamment la présence des icônes de l'athlétisme national, Abdelaati Iguider et Soufiane El Bakkali.

Sur le 3.000 m steeple, El Bakkali est l’étoile montante de la distance qui ne finit pas de progresser. Révélation des Jeux olympiques de Rio en 2016, où il a fini quatrième en 8’14″35 l’été dernier, le jeune athlète de 21 ans a continué à améliorer sa référence personnelle depuis. Il a ainsi réalisé un chrono de 8’05″17 au meeting de Rome en juin 2017 où il n’avait été devancé que par le champion olympique kenyan Conceslus Kipruto.

Lors du dernier meeting en 2017 El Bakkali s’était imposé en 8’05″12. Premier de sa discipline au classement de la Diamond League il s'était classé deuxième lors de la finale du 3.000m steeple en août dernier.

Le moment fort de la saison de Soufiane a été la première médaille (argent) qu'il a offert au Maroc durant les Championnats du monde 2017. A 21 ans, le dauphin du Kényan Conseslus Kipruto (8:14.12) signe un chrono de 8:14.49.

Le Maroc peut aussi dire un grand merci à ce grand athlète qui lui a offert sa première breloque argentée aux Mondiaux depuis celle de Hasna Benhassi sur 800 mètres, en 2007.

L'autre star du meeting de Rabat 2018, sera Abdelaati Iguider vainqueur en 2017 du 3.000 m du meeting international Mohammed VI. Champion du monde chez les juniors en 2004, puis en salle en 2012, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres la même année, le natif d’Errachidia est le seul à avoir ramené une breloque des Mondiaux 2015 de Pékin.

Médaillé de bronze en mars dernier lors des championnats du monde en salle sur 1500 m, Iguider (3:58.43) tentera de briller lors du meeting de la capitale, la première épreuve Diamond League disputée en Afrique. »

La 11e édition du Meeting international Mohammed VI d'athlétisme offrira au public le 13 juillet prochain du spectacle de haute facture avec notamment la présence des icônes de l'athlétisme national, Abdelaati Iguider et Soufiane El Bakkali.

Sur le 3.000 m steeple, El Bakkali est l’étoile montante de la distance qui ne finit pas de progresser. Révélation des Jeux olympiques de Rio en 2016, où il a fini quatrième en 8’14″35 l’été dernier, le jeune athlète de 21 ans a continué à améliorer sa référence personnelle depuis. Il a ainsi réalisé un chrono de 8’05″17 au meeting de Rome en juin 2017 où il n’avait été devancé que par le champion olympique kenyan Conceslus Kipruto

Lors du dernier meeting en 2017 El Bakkali s’était imposé en 8’05″12. Premier de sa discipline au classement de la Diamond League il s'était classé deuxième lors de la finale du 3.000m steeple en août dernier.

Le moment fort de la saison de Soufiane a été la première médaille (argent) qu'il a offert au Maroc durant les Championnats du monde 2017. A 21 ans, le dauphin du Kényan Conseslus Kipruto (8:14.12) signe un chrono de 8:14.49.

Le Maroc peut aussi dire un grand merci à ce grand athlète qui lui a offert sa première breloque argentée aux Mondiaux depuis celle de Hasna Benhassi sur 800 mètres, en 2007.

L'autre star du meeting de Rabat 2018, sera Abdelaati Iguider vainqueur en 2017 du 3.000 m du meeting international Mohammed VI. Champion du monde chez les juniors en 2004, puis en salle en 2012, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres la même année, le natif d’Errachidia est le seul à avoir ramené une breloque des Mondiaux 2015 de Pékin.

Médaillé de bronze en mars dernier lors des championnats du monde en salle sur 1500 m, Iguider (3:58.43) tentera de briller lors du meeting de la capitale, la première épreuve Diamond League disputée en Afrique. »