08 juin, 2019

Bientôt des OVNI à Rabat, l’élite mondiale du disque défiera la gravité des terres marocaines

Jamais le plateau du lancer du disque n'a été aussi relevé à Rabat. L'épreuve masculine tout comme celle réservée aux dames est d'ores et déjà présentée comme une bataille à couteaux tirés, en présence de champions olympiques et du monde.

Chez les hommes, tous les projecteurs seront braqués sur Daniel Stahl, l'homme en forme de la discipline avec une meilleure performance mondiale à 70m56 pour un record personnel de 71.29m.
Le géant suédois, 2 m de taille et 145 kg de poids, s'était déjà qualifié pour la finale de la Diamond League suite à sa performance lors de l'étape de Stockholm.

Sa mission ne sera pas de tout repos face à Gudzius Andrius, champion du monde en titre et champion d'Europe en 2018. Le lituanien, qui occupe le deuxième rang mondial ne sera pas une proie facile pour ses concurrents.

Autre rival de poids, le jamaïcain Fedrick Dacres, n°1 mondial. L'athlète de 25 ans a réalisé en 2018 une MPM de 68.96m pour un record personnel de 69.67m. A stockholm il a remporté l'épreuve avec 69.67m ce qui fait que tout le monde prédit un essor formidable au jamaïcain lors du prochain championnat du monde.

Parmi le top 8 mondial présents à Rabat figurent également le champion Olympique Christoph Harting. L'Allemand reste sur un record personnel de 68.37m réalisé en 2016, mais un sursaut d'orgueil peut changer la donne à tout moment, comme cela peut être le cas du très expérimenté polonais, Piotr Malachowski, vice-champion Olympique et dauphin de Harting en 2016.

Chez les dames aussi, le suspens est garanti et l'épreuve sera âprement disputée avec la présence notamment de la croate Sandra Perkovic, championne olympique, du monde et d'Europe.

La n° 1 mondiale aux apparitions limitées sera confrontée, au grand bonheur des férus, à l'intraitable cubaine Denia Caballero, auteure d'une MPM de 68.46m. Cette dernière tentera par la même occasion de confirmer sa stature de médaillée olympique et de championne du monde en 2015.

L'étape africaine de la Diamond League n'aura lésiné sur rien pour assurer le grand spectacle puisque on retrouvera également l'Américaine Valerie Allman, certainement dans la forme de sa vie forme comme en témoigne sa MPM (67.15m).

En présence quasiment du top 10 du lancer du disque chez les deux sexes, le meeting de Rabat semble promis à une soirée inédite pleine de suspense et de rebondissements, mais surtout de rude concurrence.